De la virginité

A quel moment de l'Histoire la virginité masculine a t'elle pris autant d'importance que la virginité féminine ?

Depuis des siècles, dans beaucoup de cultures, la virginité féminine est une des choses les plus précieuses au monde. Voici quelques exemples en vrac :

- Beaucoup de contes de fées sont basés sur des métaphores de cet axiome (le premier baiser d'amour, la princesse qui se pique avec le fuseau, etc...)
- Dans la littérature érotique, la virginité féminine a toujours été un grand fantasme (lire Pierre Louÿs : Trois filles de leur mère, attention c'est hard)
- Les djihadistes se voient promettre mille vierges au paradis
- Certains fabriquants de poupées gonflables vendent leurs produits avec 50 virginités de rechange

Mais depuis quelques temps, la situation s'est étrangement retournée :

- Il y a quatre ans, quelques américaines offraient leur corps aux votants mâles encore vierges en échange d'un bulletin démocrate (source non retrouvée).
- Depuis "Rencontre avec Joe Black", Brad Pitt est encore plus sexy en homme qui n'a jamais fait l'amour.
- Sur bashfr, on en parle plus des geeks puceaux que des geekettes pucelles.
- Et aujourd'hui, j'apprends qu'une très jolie jeune femme belge se propose d'avoir des relations sexuelles avec des hommes vierges de plus de 18 ans pour sauver la neutralité d'internet. (Clic clic)

Bref, la virginité masculine intrigue et séduit

Ou alors je me fais des idées, et cet étrange retournement de situation n'a lieu que sur le net. Peut-être parce que les geeks (mâles) ont encore un certain pouvoir sur la toile...

Peut-être que tout simplement, je me trompe, et que ce n'est qu'un épiphénomène...

8 réflexions au sujet de « De la virginité »

  1. Yvic

    Cher Snoow, permets moi de préciser :
    L’image religieuse de la femme/fille vierge a perduré pendant des siècles pour des raisons que l’on connait, mais la virginité masculine n’est en aucun cas un cas nouveau.
    Je pense à l’antiquité et aux éphèbes, et à la renaissance aussi, même si je ne suis pas un expert en la matière.
    Le phénomène actuel est particulier car il fait suite à une révolution sexuelle (merci mai 68) et une émancipation de la société de l’influence morale de l’église qui a permit aux femmes de casser cette image de la vierge. Les hommes ne suivent pas, ce qui fait désordre. Ajoute à ça l’explosion de la culture geek…

  2. snoow

    Ton long commentaire prouve que le sujet est intéressant !
    Quand j’ai commencé à écrire ce billet, ma première phrase était « A quel moment de l’Histoire la virginité masculine a t’elle pris plus d’importance que la virginité féminine ? », je l’ai changée suite à une discussion avec Emma qui pense que la virginité féminine reste plus précieuse, même à notre époque où la culture geek explose. Je pense qu’elle a en partie raison.
    Sujet de conversation à creuser : on le garde pour notre prochaine soirée ?

    PS : que ça n’empêche pas les autres de commenter ici 😛

  3. Septentria

    C’est intéressant, cette conversation! Pour ma part, je pensais que la « préciosité » de la virginité masculine était quasi inexistante…

  4. Sed

    Intéressante conversation, en effet, mais sur laquelle je préfère pas m’étendre par manque d’objectivité.
    Et pour ce que j’en sais, la virginité masculine n’est pas vue comme précieuse, mais est plutôt taboue et source de marginalisation. Il faut croire qu’un être de type masculin se doit d’être sexuellement actif, pour des raisons qui m’échappent.

  5. snoow

    @Septie : je pense qu’il y a un peu de 2ème degré dans cette « préciosité ». J’en veut pour preuve le commentaire de Sed…

    @Sed : pour avoir vécu la situation assez longtemps (je ne suis pas ce qu’on peut appeler un précoce) je pense que c’est un peu l’inverse qui s’est produit dans mon cas : c’est la marginalisation qui a été la source de ma virginité à la vie longue (sans mauvais jeu de mots).
    Là où je te rejoint, c’est que l’homme a une pression énorme de la part de la société et il se doit d’être un étalon actif, ce qui rend d’autant plus difficile les périodes de traversée du désert.

  6. Sed

    C’est un cercle vicieux, je présume. La marginalité entraîne la virginité à la vie longue, qui renforce la marginalité.

  7. brice

    C’est sans doute que les fantasmes masculins de dépucelage sont rejoints par des fantasmes féminins du même type. Il faudrait creuser un peu plus loin, est-ce réellement un fantasme féminin (comme le souligne Yvic, les éphèbes étaient effectivement très prisés mais par les hommes), est-ce un phénomène plus large (comme ces femmes qui prisent les hommes beaucoup plus jeunes), est-ce aussi une situation qui tend à se répendre (pas particulièrement, mais on peut aussi parler d’asexualité).

    Intéressant.

    PS : Rien à voir même si, je conseille la lecture d’une Prière pour Owen de John Irving. Très grand moment en perspective.

    PPS : Mais c’est quoi ce Captcha qui m’invite à taper « humiliated Mr » ?

  8. snoow

    Waow ! Beaucoup de questions sur lesquelles cogiter… J’y réfléchis et je refais peut-être un billet sur le sujet, à moins que vous ne souhaitiez continuer à en débattre ici.
    PS : je me le bouquin dans la to-buy-list
    PPS : oui, re-captcha fais parfois des associations étranges…

Les commentaires sont fermés.