Be kind rewind

Depuis longtemps déjà, Michel Gondry nous avait habitué à des films à part, comme Eternal sunshine of the spotless mind ou La science des rêves (avec un Alain Chabat décalé à souhaits), farfelus, pleins d'humour et de poésie. En un sens, il me fait penser à Miranda July, celle que j'ai qualifiée de fofolle il y a quelques mois. Oui, on peut dire que c'est un foufou : dernièrement, il s'est amusé à résoudre le Rubik'scube avec ses pieds et avec son nez.

Récemment, ce doux dingue a agité un peu le web en annonçant la sortie de son dernier film Be kind rewind (il faut voir le site : ça vaut le coup). En effet, vous n'avez probablement pas loupé la petite vague de films "suèdés", terme inventé dans le film et qui signifie faire un remake avec les moyens du bord. Il suffit de rechercher le terme sweded dans youtube, et on en trouve une tripotée...

Excellent exemple de marketing viral et dont l'objectif est louable, puisque le film est un vrai petit bijou. Pour ceux qui n'auraient toujours pas compris, le film raconte comment le vendeur d'un videostore de la banlieue de New York se retrouve dans la mouise après que toutes les VHS du magasin se retrouvent démagnétisées. Et comment il se retrouve obligé de retourner Ghostbusters en une après midi pour une cliente exigeante.

Bref, on retrouve tout ce qui nous plaît chez Gondry : l'humour, la poésie, le côté franchement décalé voire carrément invraisemblable, et pourtant ça marche et on y croit.

Tout ça pour dire que ça me tenterait bien de me faire un petit sweded, mais je n'en dis pas plus pour le moment. Affaire à suivre...

5 réflexions au sujet de « Be kind rewind »

  1. Chulie

    Vu ! Une petite merveille de tendresse passéiste. Beaucoup d’émotions, un film qui nous suivra longtemps et dans lequel nous nous sommes beaucoup retrouvés.

  2. snoow

    Heureux que ça t’ai plu ! En même temps, ça ne m’étonne pas trop, j’aivais déjà remarqué depuis longtemps qu’on se retrouve assez facilement sur le terrain du cinéma.
    Au fait, c’est un secret, mais le premier sweded est sur les rails. Des nouvelles dans quelques temps. Et toi, tu te fais un sweded ?

  3. Chulie

    Celui de Gost est assez facile (les deux mecs au clavier dans leur open-space et les collègues qui chatent) et je vais peut être le repomper à ma sauce, oui ^^

    Ou alors Dirty Dancing.

Les commentaires sont fermés.