Rupture !

Rupture ? Vraiment ?

Pour ceux qui espéraient une rupture en politique avec l'élection de nouveau président (brrrr... rien que d'écrire ça, ça me fait froid dans le dos) c'est raté.

Libération nous apprends que l'ami Sarkozy donne son soutien plein et entier à ce magnifique régime démocratique ou chacun peut s'exprimer librement, du moment qu'il ne dit rien de mal du président, du régime, ou de la police, sinon il se fait taper sur la gueule. La Tunisie possède autant de policiers que la France alors qu'elle a 6 fois moins d'habitant et pratique toujours la torture (la gégène, mais aussi plein de nouvelles inventions extras) sur les opposants au régime. A part ça tout va bien, les français peuvent continuer à dépenser leurs euros à Djerba ou à Sousse : les seuls bougnoules qu'ils y croiseront seront habillés en pingouins pour leur servir un jus d'orange au petit déjeuner, les autres étant en prison.

Si la lecture de l'article ne vous a pas outré, je vous conseille le bouquin "Notre ami Ben Ali" de Nicolas Beau et Jean-Pierre Tuquoi. Vous saurez mieux pourquoi il ne faut pas aller en Tunisie soutenir le régime de Ben Ali.