Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?

C'est le titre du dernier livre de Pierre Bayard. J'en ai d'abord entendu parler en bien sur le blog crise dans les médias, puis j'ai entendu l'auteur lui-même en parler à la radio et je dois avouer qu'il m'a séduit.
De plus, le livre étant en rupture de stock chez plusieurs livraires internet, j'ai eu un peu de mal à me le procurer et je me suis dis que c'était bon signe, qu'il s'était bien vendu.En fait, j'aurai mieux fait de suivre le conseil de l'auteur et de ne pas lire son livre. Pour la bonne raison que j'aurais pu en parler sans le lire tellement il est creux et dénué d'intérêt.
Certes, l'ouvrage décomplexe le lecteur de parler de livres qu'il n'a pas lu, car beaucoup fonctionnent ainsi et il n'est pas rare que deux personnes aient une conversation au sujet d'un livre qu'aucun des deux n'a lu. Certes, l'auteur révèle quelques anecdotes assez drôles. Mais cela n'en fait pas un livre digne d'intérêt. Tout d'abord, le titre est un mensonge puisque l'on n'apprend pas vraiment à parler d'un livre sans l'avoir lu, mais on lit plutôt une énumération d'arguments faisant l'apologie de la non lecture. Assurément, il n'est pas nécessaire d'avoir lu Le nom de la rose pour en connaître le contenu. Mais que fait Pierre Bayard du plaisir de la lecture, de la palpitation devant un suspense insoutenable, ou encore de l'émotion ressentie devant un beau texte ?
L'auteur nous dit avec aplomb que pour parler d'un livre il suffit d'apprendre la manipulation et la persuasion, mais il est bien loin d'avoir le talent de Machiavel ou de Schopenhauer.

Bref s'il vous prends l'envie de lire ce pseudo-manuel, je vous conseille de passer votre chemin. Si en revanche, vous souhaitez ne pas le lire, je le tiens à votre disposition.

2 réflexions au sujet de « Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ? »

  1. The Cursed Crow

    Pas besoin d’un livre pour apprendre à faire ça… Des millions d’étudiants (au sens large) le font très bien de manière innée !!!!

  2. Eric

    En fait, vous n’êtes pas le seul à vous être laissé prendre à ce livre. Le titre est tentant mais le contenu, moins. Gros succès de librairie!

    Merci pour le lien.

Les commentaires sont fermés.