Ne piratez pas les logiciels Microsoft !

Passez plutôt aux logiciels libres et restez ainsi dans la légalité en économisant de l'argent ! Vous y gagnerez sur tous les tableaux tout en contribuant au patriotisme économique (Les logiciels propriétaires sont presque tous produits aux USA ou en Inde alors que les logiciels libres sont développés dans le Monde entier dont une bonne partie en Europe.)Je reviens à mes moutons. Cette semaine, dans un article de Clubic, on apprends que Microsoft avoue ce que je rabâche depuis des années : Microsot encourage le piratage de ses propres logiciels !
On me disait que ce n'était pas vrai, que ce serait stupide de leur part, que ce serait comme se tirer une balle dans le pied. C'est FAUX ! On l'apprend de la bouche même de Jeff Raikes, le président de la division Affaires de Microsoft :

" Sur le long terme, il est essentiel d'avoir une large base de gens qui utilisent nos produits ", explique Raikes. " Avec le temps, vous essayez ensuite de les amener à acheter le logiciel "

Je rajouterais même : vous les habituez à un système d'exploitation, à des logiciels, et les utilisateurs ne pourrons plus s'en défaire lors d'une montée de version, ou sur leur lieu de travail. Faisant ainsi pression sur leur employeur (beaucoup plus contrôlé) afin qu'il achète ces même produits.La recette est connue et fonctionne plutôt bien : Adobe fait de même avec Photoshop et Sony utilise cette technique avec succès depuis des années avec sa Playstation dont les jeux sont très facilement "piratables".

En aparté, on en déduira que Pascal Nègre et les majors du disque (et certains artistes) n'ont définitivement rien compris. En effet, le téléchargement "illégal" de musique permet à l'internaute de découvrir un artiste. S'il n'aime pas, il n'aurait de toutes façons jamais acheté le disque, mais s'il aime : c'est tout bénèf car l'internaute ira probablement au concert, et pourquoi pas avec le disque et/ou le DVD qu'il viendra d'acheter pour le faire signer par l'artiste.
Dans ces conditions, la licence globale était un petit bonus mensuel que les artistes ont stupidement refusé...

3 réflexions au sujet de « Ne piratez pas les logiciels Microsoft ! »

  1. rampa

    Ok avec toi Snoow… Je suis moi même une victime très consentante de Word que j’utilise tout le temps…

    J’ai pourtant ressayé les offres alternatives (ooo notemment, enfin plutôt sa déclinaison NeoOffice), mais rien à faire je trouve Word mieux fichu et surtout j’y suis habitué…

    Mais bon, je le pirate toujours !

    PS c’est nul ton truc de vérification des mots, j’aime pas ça !

  2. Brice

    Rampa quand pour la 15eme fois en deux jours ton devoir hyper important tu perdras, à LaTeX tu passeras.

  3. rampa

    Jamais rien perdu avec Word…
    Désolé !

    Mais je tiendrais… je résisterais, quand bien même on pourrait aisément pointer toute l’opposition de mon discours : défenseur du mac et pourfendeur de Windows d’un côté, pirateur invétéré de Word (mais essayez Word pour mac… essayez !)

    😉

Les commentaires sont fermés.