Pendant ce temps à l’étranger…

... on se fout de la gueule des bourdes de notre président.

Alors qu'en France, tout le monde se gausse des prétendues bourdes de la candidate Ségolène Royal (qui n'en sont pas, lire les commentaires du billet précédent) , à l'étranger on rit des bourdes bien réelles de Jacques Chirac, président en exercice.

Le rigolo a en effet annoncé au New York Times, au Herald Tribune et au Nouvel Observateur qu'un Iran armé de la bombe atomique ne serait pas "très dangereux", (rien que ça) avant de se rétracter (encore heureux).
Alors que les journaux internationaux comme par exemple le Guardian (britannique) et <El Pais (espagnol) en font leur gros titre, presque rien ne transpire en France.

Deux poids deux mesures ? Ah ben non, ya que les femmes qui font des bourdes, elles sont trop bêtes pour pouvoir gouverner bien sûr...

Edit 01/02/2006 à 12:00 : Apparament les journaux iraniens s'en tamponnent le coquillard.

Edit 01/02/2006 à 17:10 : Finalement, avec quelques heures de retard, le Monde se décide à faire écho, Libération en fait son gros titre, mais le Figaro fait silence. Étonnant, non ?

Une réflexion au sujet de « Pendant ce temps à l’étranger… »

Les commentaires sont fermés.