Mon logiciel libre (d’ukulele)

Bientôt quatre ans que je suis passé sous Linux et que j'ai été converti au logiciel libre. Mon boulot, c'est développeur, et je n'ai pas encore contribué à un projet libre ? Certes, j'ai bien participé à quelques traductions de documents libres, j'ai fait pas mal de propagande du logiciel libre autour de moi, mais ce n'est pas suffisant. Ça faisait longtemps que Sourceforge me tendait les bras. Ce site rassemble une quantité gigantesque de projets de manière gratuite, sous la condition d'être sous une licence libre.
Cette semaine, je m'y suis inscrit et j'y ai créé mon premier projet. J'y ai mis les source d'un logiciel qur lequel je travaille en dilettante depuis quelques temps et j'y ai accolé une licence GNU/GPL (General Public License), qui garantie trois libertés :
- La liberté de copier le programme et de le donner
- La liberté de modifier le programme sans aucune contrainte grâce à un accès complet au code source
- La liberté de distribuer une version améliorée et ainsi aider la communauté

Pour le moment il s'agit d'un petit projet personnel, mais j'espère bien participer à quelque chose de plus ambitieux plus tard. Alors le voici le voilà, il s'agit de GlabUke. Eh oui, un logiciel pour le ukulele. Vous pouvez allez l'essayer, il permet d'afficher des accords de ukulele, de les enregistrer dans un fichier, et de les transposer. Petit bonus : la recherche automatique de la transposition la plus facile à jouer, spéciale débutants. Pour ceux qui voudraient l'essayer, allez télécharger le fichier .jar sur la page du projet, puis pour le lancer, il suffit de taper la commande java -jar GlabUke_noarch_1.0.1.jar et les utilisateur de Windows peuvent tout simplement faire un clic droit sur le fichier et "Ouvrir avec..." -> "Java"
Un petit pré-requis tout de même, il faut avoir java installé sur son ordinateur.

Ce petit logiciel est appelé à évoluer, et j'ai déjà plein d'idées pour l'améliorer, mais n'hésitez pas à me donner vos critiques, et vos propositions.

7 réflexions au sujet de « Mon logiciel libre (d’ukulele) »

  1. Chulie

    Je ne suis pas ukuléliste, mais je te dis quand même chapeau Clément, pour utiliser les logiciels libres au quotidien (ce commentaire est écrit sur firefox 2.0, et l’orthographe est corrigé comme sous open office Writer par une délicieuse petite extension prévue à cet effet) je ne peux que remercier les passionnés qui prennent le temps de développer ce genre de petite applications indispensables !

  2. stephen

    Aaaaah! Je t’ai même pas dit bravo ici! Moi, le premier utilisateur (et fan aussi ;p) de GlabUke.

  3. Septentria

    Bravo! Je ne savais pas qu’avec un ukulele, on pouvait jouer de la Java! 😉
    (je fais la blonde mais en fait, je connais Sourceforge, hein?!!)

  4. snoow

    Je me rends compte que c’est bien joli de faire une première mouture, mais après les gens en réclament plus !!! Donc, c’est beaucoup de boulot, mais ça fait plaisir de voir que le logiciel plait et est utilisé, et, message pour Gina, je pense que c’est ce qui fait que les développeurs continuent.
    @Septentria : on peut jouer de tout avec un ukulélé !

  5. DecayBlogged

    Tiens, pour ton soft d’Ukulélé, tu devrais t’inspirer de Guitar Pro (le 4, la 5 est pas top).

Les commentaires sont fermés.