Petite déprime post-coïtale

Je viens de passer deux magnifiques week-ends.

- Barcelone : Gaudi, Miró, la plage, les ramblas, les tapas, bref, deux jours plus que sympathiques et un moyens de voir les collègues de boulot sous un autre angle. Plus avantageux pour certains qui sont plus "rigolos" que je ne le pensais, désavantageux pour d'autres (une des secrétaires baisse dans mon estime depuis que j'ai rencontré son facho de mari).

- Paris : 100% bookcrossing! Ça fait le quatrième MBC que je fais, et je n'ai jamais rencontré autant de bookcrossers à la fois : une centaine au moins ! Quand au nombre de livres libérés : pas moins de 850 en deux heures : autant dire que le parc Montsouris est devenue une vraie bibliothèque samedi dernier ! Seule déception : ne pas avoir pu voir tout le monde. Sinon, c'était tout simplement fantastique : j'ai enfin pu mettre des visages sur pleins de pseudos, j'ai pu revoir des bookcrosseurs et des bookcrosseuses que j'apprécie (surtout des bookcrosseuses) et qui habitent des contrées lointaines comme Nice, Toulouse, Strasbourg, ou Paris. Enfin, j'ai pu vérifier la gentillesse proverbiale des bookcrosseurs une fois de plus.

Bref, après tout ce bonheur arrivé d'un coup, le retour à Montbard fait comme un creux. Mais pas de quoi s'affoler : ça va vite revenir, d'autant plus que vendredi, je vais au théâtre (ENSATT), et dimanche, il y a un meet-up à Chambéry.

3 réflexions au sujet de « Petite déprime post-coïtale »

  1. snoow

    Note : Contrairement on ce qu’on peut imaginer en lisant cette note, je n’ai malheureusement pas fait de sexe ce week-end.
    Le titre « Petite déprime post-coïtale » est purement métaphorique.

  2. Chulie

    Je me sens toute vide moi aussi… heureusement qu’il y a des photos.

    Ca ne remplace pas les gens, tout le monde me manque déjà très fort !

    J’ai deux vidéos de toi en train de lire Deproges, mais elles sont trop sombres…

  3. Shaomi

    Je me disais, aussi, comment peut-on être déprimé après un coït…?

    En « faisant du sexe », justement ?

    Ah… Euh… Oui, bon, c’est vrai…

    Coup de bol que tu n’en ais pas « fait », finalement 😉

Les commentaires sont fermés.