Pour une fois, il ne va pas s’agir de cinéma

Pour une fois, il ne va pas s'agir de cinéma, eh non ! Je vais vous parler de télé ! Moi ? Parler de télé ? Moi qui n'ai plus de télé depuis des années ? Eh oui ! Malgré tout, je m'intéresse toujours aux (bonnes) séries, comme 24H, par exemple. Cette fois ci, on m'a prêté les deux premières saisons de :

Six feet under

Je viens de terminer la première saison, et j'ai vraiment trouvé ça génial ! Pour une fois on ne nous prend pas pour des cons. C'est une série intelligente, ouverte, drôle, avec des personnages atypiques ("freaks") mais sensibles, cultivés, etc...
Pour ceux qui ne sauraient pas, il s'agit de la vie d'une famille qui gère une entreprise de pompes funèbres. Autant vous dire que l'humour est noir !
Il y a un peu de "vivons heureux en attendant la mort", bref : j'aime beaucoup !

Bon, je vous ai un peu menti, je suis aussi allé au ciné ce week-end, et j'ai vu :

Sin City

Bienvenue dans la cité du pêché. Ce film a tout pour me plaire : des jolies filles très dénudées et sexy, de la violence gratuite, un photo magnifique (le film est en noir et blanc avec parfois quelques couleurs sur certains éléments).
Le tout donne une ambiance très particulière, assez sombre et, pour le peu que j'en sait, assez fidèle à la BD de Frank Miller. Les acteurs sont excellents : Elijah Wood en tortionnaire froid est génial.
Bref, pour moi, c'est vraiment un film génial, mais à déconseiller aux âmes sensibles (les "greluches" sont-elles des âmes sensibles ?)

Une réflexion au sujet de « Pour une fois, il ne va pas s’agir de cinéma »

  1. Chulie

    Dans Six Feet Under, il y aussi beaucoup de « la mort fait partie de la vie »… même si on ne guérit pas du deuil, on apprend à relativiser.

    Moi, j’ai terminé la troisième saison, la plus forte émotionnellement selon moi, et à chaque fois que je replace le dernier DVD dans le coffret, je me sens comme orpheline. Je m’attache tellement aux personnages !

Les commentaires sont fermés.